La fabrication

 

Pour diminuer l’empreinte écologique de la construction sur l’environnement, il faut arriver à un bilan carbone le plus bas possible (ce qui signifie un dégagement de CO2 minimal). Pour cela, nous privilégions les matériaux locaux et qui nécessitent peu de transformation. C’est pourquoi le bois sera préféré au béton et à la terre cuite, car ces derniers demandent d’être cuits et une cuisson haute température et dégage une forte concentration de gaz carbonique.

Pour les matériaux isolants, il est de la même manière intéressant d’utiliser des matériaux naturels (fibre de bois, paille, chanvres… ) qui demandent peu de traitements ou alors des matériaux à base de produits recyclés (laine de verre, ouate de cellulose…). Ce type de matériau est généralement facile à recycler.

Ekowall-mur-perspirant-maison-passive


La mise en œuvre 

 

L’utilisation d’un système poteau-poutre en bois permet une mise en œuvre rapide et donc une diminution de pollution par transport (transport des ouvriers et des matériaux).  Cela implique donc un chantier plus court ce qui diminue également la pollution sonore.

Le système poteau-poutre et panneau préfabriqué produit moins de déchets que le « système traditionnel » (moins de découpe grâce à la préfabrication).

L’utilisation de matériau sans produit toxique diminue le risque de maladie du travailleur (ingestion de vapeurs ou de poussières).

 

 

 

 

L’individu au sein du bâtiment

 

L’utilisation de matériaux sains permet l’éviction: des vapeurs toxiques dues à certaines colles ainsi que le dégagement de radon qui peut être présent dans les produits ou sous-produits des plaques de plâtre, des vapeurs toxiques de certains matériaux isolants, et la diminution de la nocivité des produits utilisés en toiture plate.

Une construction écologique doit être liée à une architecture bioclimatique et ainsi obtenir une construction consommant peu d’énergie prenant en compte la ventilation naturelle et la perspirance des murs.

L’architecture bioclimatique diminue un maximum la consommation de chauffage et de refroidissement. L’appoint sera géré le plus souvent par un système biomasse. Un système de biomasse pour le chauffage et un système d’échange thermique avec le sol (puits Canadien).

Le bâtiment peut être couplé à des panneaux solaires thermiques pour diminuer la consommation d’énergie et/ou de panneaux photovoltaïques afin d’atteindre une maison à zéro énergie. Toutefois, il faut se méfier de ce système de panneaux, car la fabrication et le recyclage gourmand en énergie polluante peuvent alourdir le bilan général écologique du bâtiment.

La construction écologique est donc un art qui prend en compte tous les éléments environnants pour atteindre un bien-être durable de l’individu et de son environnement.